Pour comprendre le monde et s'épanouir

Felix Tshisekedi au procureur Karim Khan : « Nous avons besoin de l’appui de la CPI et de ses partenaires »

La RDC et la Cour Pénale internationale (CPI) ont signé un mémorandum d’entente sur la coopération judiciaire ce jeudi 1 juin 2023 à Kinshasa.

Dans son mot à cette occasion, le président Félix Tshisekedi a souligné le besoin urgent de l’intervention de la CPI afin de réprimer les crimes odieux dont des congolais de l’Est du pays sont victimes depuis des décennies.

« Au niveau national, la RDC est déterminée à poursuivre ses efforts dans la mise en œuvre de sa politique nationale qui met la justice au centre du système de gouvernance, pour poursuivre et punir les auteurs des crimes Internationaux. Pour ce faire, nous avons besoin de l’appui de la Cour pénale internationale et de ses partenaires », a-t-il déclaré.

Le président Félix Tshisekedi a saisi cette occasion pour attirer une fois de plus l’attention du procureur de la CPI sur la guerre d’agression dont la RDC est victime de la part de ses voisins depuis des décennies.

« En ce qui concerne la RDC, je réitère notre attachement au mémorandum d’accord conclu avec le bureau du procureur de la CPI. Cet engagement renouvelé traduit notre volonté de renforcer la coopération avec votre bureau, pour que nous travaillions surtout dans le cadre d’une coopération active et dynamique, tournée vers les idéaux de justice et de paix », a-t-il indiqué.

Parlant des réformes opérées au niveau interne pour renforcer le système répressif en RDC, le président Félix Tshisekedi a félicité le travail qu’abat la justice congolaise, particulièrement la justice militaire.

« C’est ici le lieu de féliciter les résultats obtenus par la justice congolaise, plus particulièrement la justice militaire, dans ses efforts de rendre justice aux nombreuses victimes ayant souffert d’atrocités que mon pays a connues. Les rapports reçus à ce sujet mettent en lumière l’évolution positive du traitement des cas prioritaires. Certains ont fait l’objet des jugements, d’autres sont en cours de traitement dans les cours et tribunaux civils et militaires », a-t-il martelé.

Soulignons que la signature de ce protocole d’accord intervient au terme d’une mission de travail de 3 jours du procureur de la CPI Karim Khan sur le sol congolais. Avant Kinshasa, il a été à Bunia, dans la province de l’Ituri et à Bukavu au Sud-Kivu.

Clarin Cabrel

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin