Pour comprendre le monde et s'épanouir

RDC : Jules Alingete appelle les congolais à devenir des lanceurs d’alerte à tous les niveaux sur les crimes économiques

L’Inspecteur général des Finances(IGF), chef de service, Jules Alingete, appelle tous les congolais, à différents niveaux, à devenir des dénonciateurs, des lanceurs d’alerte, sur des criminels économiques.

Il a lancé cet appel dans son intervention au cours d’une matinée d’échange organisée ce vendredi 23 juin 2023, avec la Ligue pour la lutte contre la corruption ( LICOCO) et l’Observatoire de la Défense Publique (ODEP), dans le cadre de la journée internationale des lanceurs d’alerte.

Le chef de service Jules Alingete a, dans le même registre, révélé qu’au sein de l’IGF, il existe des mécanismes de récompense aux lanceurs d’alerte, aux dénonciateurs et aux aviseurs. Il a raconté l’histoire d’un citoyen congolais anonyme qui a évité au pays le détournement de plus de 100 millions de USD et qui a été récompensée en conséquence pour cet acte louable.

” L’objectif est que les antivaleurs puissent être extirpées, qu’il ait bonne gouvernance et que le pays puisse avancer. Il faut le faire en toute discrétion possible. A l’IGF, nous avons des mécanismes de récompense, à travers ce que nous appelons le Fonds secret de recherche. Mais nous ne voulons pas que ces récompenses soient placées avant le patriotisme. La priorité, c’est votre souci de voir votre pays avancer”, a-t-il déclaré.

Établissant la corrélation qui existe entre la corruption, le détournement des deniers publics et le développement, Jules Alingete a demandé à tous les congolais de considérer désormais les detourneurs comme des voleurs au même titre que ceux qui introduisent les mains dans les sacs des mamans au grand marché de Kinshasa. 

” Ici chez nous les détourneurs se permettent de parler, quand ils ont l’occasion d’avoir des acquittements je ne sais de quelle manière. Arrêtons de dire détournement. C’est un terme très poli. Appelons- les des voleurs, des criminels. Ils hypothequent la vie de toute une nation. Il existe une corrélation entre la corruption et le développement. La lutte contre les antivaleurs est l’affaire de tous “, a-t-il indiqué.

Aux lanceurs d’alerte,  dénonciateurs et les aviseurs, le patron de l’IGF a conseillé de conjuguer patriotisme et avec discrétion face aux réseaux criminels qui sont prêts à tout.

Prenant la parole, l’Inspection générale des Finances adjoint,  Victor Batubenga, a fustigé les faiblesses de la justice congolaise qui libère même des personnes ayant commis des graves crimes économiques. Il a plaidé pour l’effectivité de la création des parquets financiers afin de renforcer la répression contre le détournement des deniers publics et la corruption.

Pour sa part, le président du conseil d’administration de l’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP), le professeur Florimond Muteba, a plaidé pour la mise en place en RDC d’un cadre légal, mieux des lois qui protègent les lanceurs d’alerte.

Molimo

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin