Pour comprendre le monde et s'épanouir

Kinshasa : Le VPM de l’Intérieur exige une audience foraine contre les 27 criminels auteurs des kinappings arrêtés par la Police

Vingt-sept (27) bandits, dont six (6) filles et quatre (4) policiers, ont été présentés, lundi 03 juillet 2023 à Kinshasa, au Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Peter Kazadi.

Ces malfrats ont été arrêtés par le Commissariat provincial de la Police Ville de Kinshasa, à travers son groupe de lutte contre la criminalité et stupéfiants sur instruction du vice premier ministre, ministre de l’intérieur et sécurité.

Le patron de la Territoriale s’est réjoui de cette action réalisée sur son instruction. Il a affirmé que la Police nationale congolaise (PNC) ne ménage aucun effort pour sécuriser la population congolaise.

« J’ai un double sentiments : le premier sentiment, c’est que je suis dans la joie de voir nos Forces de l’ordre abattre un grand travail pour sécuriser, non seulement notre pays, mais aussi la population et ses biens ; Le deuxième sentiment, c’est un sentiment tristesse, car on voit nos propres enfants commettre les crimes. Ils volent, tuent, etc. », a-t-il déclaré.

Le VPM de l’Intérieur a émis le vœu de voir ces malfrats être jugés publiquement dans l’enceinte du bâtiment de la Territoriale.

Ce souhait du Vice-premier Ministre fait suite à une plainte de la PNC faite sur place, selon laquelle certains magistrats semblent être moins regardants sur le traitement de dossiers de ces criminels.

C’est dans ce même cadre que Maître Peter Kazadi Kankonde plaide pour des sanctions exemplaires de la justice contre ces malfrats. Il a partagé cette préoccupation avec le procureur de Kalamu, qui a représenté le procureur général de la Gombe lors de la présentation de ces bandits.

“On doit organiser les audiences publiques ici à mon Ministère. On doit suivre ces gens, ils vont être jugés ici. Si vous [ NDLR, la Police ] êtes prêtes pour demain, il y aura un procès ici. Plus question d’aller avec ces criminels là où on ne sait pas suivre l’évolution de leurs dossiers. Nous devons finir leurs dossiers le plus rapidement possible, mais dans le respect des droits de chacun”, a-t-il insisté.

Il sied de souligner que la PNC a arrêté ces malfrats avec 3 voitures de marque Toyota IST, 7 motos, 5 machettes, une arme AK 47 et une cisaille.

Molimo

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin