Pour comprendre le monde et s'épanouir

Pénurie de maïs au Katanga et Kasaï : ” Nous n’entendons pas demeurer indéfiniment dans les importations” ( Vital Kamerhé)

La problématique de la pénurie du maïs dans le grand Katanga et grand Kasaï, en RDC, a été débattue au cours de la réunion du comité de conjoncture économique du mercredi 10 mai 2023.

A en croire le ministre de l’Economie, Vital Kamerhé, qui a fait le compte rendu de cette réunion, le gouvernement congolais n’entend pas demeurer indéfiniment dans les importations.

Il annonce une grande saison agricole qui permettra au pays non seulement de rétablir son indépendance alimentaire, mais aussi de devenir importateur du maïs et d’autres produits vivriers, fort de ses 80 millions de terres arables.

Pour ce faire, rapporte Vital Kamerhé, un travail d’identification des producteurs locaux a été lancé, question de voir comment les accompagner dans la perspective de lutter efficacement contre la pénurie de cette denrée substantielle.

“Les mesures prises concernent principalement l’identification des producteurs locaux, grands et petits, pour commencer avec le ramassage et les encourager avec les allègements de divers ordres. Pour faire face à la crise qui est là, nous devons, en attendant, importer, par le truchement des producteurs identifiés en Afrique du Sud et en Zambie. Mais nous n’entendons pas demeurer dans les importations indéfiniment. Nous avons la vocation de faire une grande saison, de telle sorte que nous devenions petit à petit souverain sur le plan alimentaire. Notre ambition, c’est de devenir exportateurs”, a-t-il déclaré.

Dans l’ensemble, le Comité de conjoncture économique a salué la stabilité des indicateurs macroéconomiques depuis le mois de janvier 2023 et croit que le pays a une assise sérieuse pour bâtir finalement une économie qu’elle veut productive.

Il faut noter que cette séance de travail a connu la participation de tous les Ministres et les animateurs des services sectoriels, dont le VPM de l’Économie Vital Kamehre, la Ministre du Travail, la Ministre du Plan, et celui du budget, des vices Ministres ainsi que la Gouverneure de la Banque centrale.

Aussi, pour cette situation particulière due à la rareté de la farine de maïs dans le Katanga et le Kasaï, on a noté la présence du Ministre de l’Agriculture.

Clarin Cabrel

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin