Pour comprendre le monde et s'épanouir
Bendele Ekweya Te

Contentieux de candidatures à la présidentielle : La Cour constitutionnelle se prononce ce lundi 30 octobre

La Cour constitutionnelle se prononce le lundi 30 octobre 2023 sur les contentieux de candidatures à la présidentielle de décembre 2023. La décision a été pris au terme de l’audience ce vendredi 27 octobre 2023.

12 affaires ont été appelées par la Haute Cour présidée par le juge Dieudonné Kamuleta. Les requérants ont été entendus. Les parties défenderesses aussi avec les experts de la Commission Électorale Nationale Indépendante ( CÉNI).

Le ministère public a aussi donné ses avis sur le banc sur toutes les requêtes. Il s’en est suivi les débats et répliques.

La Cour a pris les affaires en délibéré en promettant de rendre son arrêt le lundi 30 octobre 2023. C’est donc au terme du prochain week-end que les congolais vont être fixés sur les candidats invalidés et ceux définitivement retenus pour l’élection présidentielle prévue en décembre 2023. La liste sera ensuite transmise à la centrale électorale pour actualisation.

Comme souligné ci-haut, au total 12 requêtes pour invalidation des candidatures ont été introduites à la Cour constitutionnelle parmi lesquelles celle du candidat Junior Tshivuadi contre la CENI et la candidature de Moïse Katumbi, celle du candidat Noël Tshiani contre le candidat Moïse Katumbi et celle du candidat Seth Kikuni contre la candidature du président en fonction, Felix-Antoine Tshisekedi.

Noël Tshiani et Junior Kivuadi  remettent en cause la nationalité d’origine du candidat du parti Ensemble la République Moïse Katumbi.

S’agissant de la candidature du président Felix Tshisekedi, le parti PISTE pour l’émergence sollicite l’invalidation pour inscription pirate. Il accuse le candidat de l’Union sacrée de la nation d’avoir modifié ou changé illégalement son identité lors du dépôt de dossier à la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Molimo

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin