Pour comprendre le monde et s'épanouir

DGDA : Le phénomène temporaire n’existe plus depuis 2005 ; la direction générale promet de traduire en justice les imposteurs ( Communiqué)

Le phénomène temporaire n’existait plus à la Direction Générale des Douanes et Accises ( DGDA) depuis 2005. Des personnes qu’on voit sur la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux et qui prétendent avoir presté au bureau de Lufu, au Kongo Central, ne sont que des imposteurs, car ne disposant d’aucun document fiable signé par l’autorité compétente de la DGDA qui l’atteste.

C’est le démenti apporté par cet établissement public dans un communiqué signé par son directeur général, Bernard Kabese Musangu, après la circulation sur internet de cette vidéo où on voit des personnes se faisant passer pour des temporaires de la DGDA réclamer la régulation de leurs situations administratives.

Le groupe dont il est question prétend avoir travaillé à Lufu. Après avoir reçu plus d’une fois la délégation de ce groupe, il est constaté que toutes ces personnes ne possèdent aucun document fiable signé par l’autorité compétente de la DGDA attestant leurs prestations au bureau de Lufu encore que cette pratique a été prohibée depuis 2005. Les autorités de la DGDA sont indignées par les propos des personnes qui ont pris la parole dans cette vidéo, lesquels propos font gratuitement des insinuations malveillantes, dénuées de toute preuve à l’endroit du directeur général de la DGDA pensant que la démocratie rime avec le libertinage, le désordre et surtout le non respect des textes. C’est pourquoi, elle se réserve le droit de saisir la justice pour faire cesser cette forfaiture“, martèle le communiqué.

Pour la direction générale de la DGDA, il ne s’agit pas d’un fait nouveau. Chaque fois qu’il y a un changement à la tête de cet établissement ou à l’avènement d’un nouveau gouvernement, des personnes mal intentionnées et à la recherche de l’emploi n’hésitent pas de passer pour des temporaires marginalisés dans le but d’instrumentaliser les autorités compétentes.

La DGDA a profité de ce communiqué pour rappeler à l’intention de l’opinion la genèse et la fin du phénomène temporaire en son sein. A en croire le document, ce phénomène est né de la réunification du pays après la guerre de 1998.

Ainsi, en vue de réunifier les différentes administrations des douanes créées par les différents groupes armés, une commission avait été mise en place. C’est dans ce cadre que la situation administrative des personnes ayant travaillé à la douane sans matricule a été rérégularisée.

Les critères mis en place par la commission étaient entre autres être âgé de 45 ans au maximum à la date du recensement et avoir presté avant le 09 août 2005, date marquant la fin de l’utilisation des personnes dites temporaires à la DGDA.

À l’issue du contrôle physique et documentaire, la situation administrative de 1.253 temporaire a été régularisée sur toute l’étendue de la RDC. Au terme de ce contrôle, les personnes ayant effectivement presté à la DGDA avant 2005 mais âgées de plus de 45 ans ont signé avec l’établissement des actes de séparation à l’amiable pour mettre fin à leurs prestations.

Au regard des réclamations reçues et pour des raisons de justice, la DGDA a diligenté des missions de contrôle à travers le pays et convoqué les travaux en commission en 2013 et 2014 pour clôturer définitivement ce dossier. À l’issue de cet énième exercice, les cas jugés en règle pour avoir présenté à la commission ou transmis à l’administration centrale des pièces fiables ont été de nouveau régularisés.

C’est dire que le phénomène temporaire à la DGDA est définitivement clos et appartient au passé. Tous ceux qui s’agitent ici et là ne sont que des imposteurs en quête d’emploi et qui pensent qu’ils peuvent ainsi continuer à manipuler l’opinion.

Orly-Darel N.

Ci-dessous le communiqué

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin