Pour comprendre le monde et s'épanouir

Économie : Vital Kamerhé décline ses priorités lors de la première réunion de la Commission ECOFIN

Le vice-premier ministre, ministre de l’Economie, Vital Kamerhé, a présidé la toute première réunion de la Commission Économie et Finances ( Ecofin) du gouvernement Sama II ce mardi 4 avril 2023.

A en croire une dépêche de la cellule de communication parvenue à notre rédaction, ce fut l’occasion pour celui qui assure la présidence de cette commission de décliner les priorités sur lesquelles travailler afin de redresser l’économie congolaise et la rendre moins vulnérable aux chocs extérieurs.

La première priorité est relative à l’impératif de la diversification économique et de l’accroissement de la production locale. “C’est de cette manière que nous réduirons notre exposition aux chocs exogènes et assurerons la souveraineté alimentaire de notre pays”, a déclaré Vital Kamerhé.

Stabilité des prix et l’amélioration du climat des affaires

Pour lui, la deuxième priorité est la stabilité des prix intérieurs et la protection du pouvoir d’achat de la population contre les aléas des fluctuations conjoncturelles.

Ainsi, souligne la dépêche, une attention sera accordée à la problématique de l’adéquation des politiques monétaires et budgétaires afin de préserver la stabilité du cadre macroéconomique et juguler l’érosion monétaire à laquelle la RDC fait face.

L’amélioration du climat des affaires constituera la troisième priorité de la commission ECOFIN du gouvernement Sama II.

Réforme fiscale

Vital Kamerhe a par ailleurs affirmé que la réforme du système fiscal est une priorité qui ne saura plus attendre, question de répondre durablement à la question du fardeau fiscal et parafiscal.

Dans ce registre, le VPM de l’Economie nationale a insisté sur l’importance de travailler à remplir l’engagement du gouvernement à accompagner les opérateurs économiques congolais.

Parmi les points examinés au cours de cette première réunion de la commission ECOFIN du gouvernement Sama II figurait
l’examen d’un projet de loi du ministère des Finances autorisant la ratification de l’accord de prêt, signé entre la RDC et le Fonds Africain de Développement, au titre du projet de construction du corridor économique transnational, RDC – Angola, phase 1.

Travailler en synergie

Cette réunion a connu la participation des ministres des Finances, du Plan, du Commerce extérieur, du Portefeuille, de l’industrie, du Budget et du secrétaire général, représentant la gouverneure de la Banque Centrale du Congo empêchée.

“C’est en travaillant ensemble que nous pouvons espérer relever les multiples défis qui plombent le progrès économique et social de notre pays”, a déclaré Vital Kamerhé.

Pour lui, en plus de l’analyse des dossiers courants soumis par les ministres sectoriels, la Commission ECOFIN devrait servir de foyer d’impulsion, de centre de pilotage, d’unité de suivi rapproché et de cadre d’évaluation de la politique économique telle que définie dans le programme d’actions du gouvernement.

Il a été en outre recommandé l’élargissement de cette Commission à certains départements importants pour l’effort de production comme les Mines, l’Agriculture, la Pêche et l’Elevage. A cela s’ajoute la nécessité de plus des passerelles de collaboration pour impliquer davantage les départements de l’énergie et des infrastructures.

Molimo

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin