Pour comprendre le monde et s'épanouir

Kinshasa : Lancement de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la RDC

Comme annoncé, la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la République démocratique du Congo (CCIS-RDC) a été officiellement lancée, le vendredi 14 avril 2023, au cours d’une cérémonie organisée à Kinshasa, en présence de chefs d’entreprises, des entrepreneurs, des délégués de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), des dirigeants politiques et bien d’autres personnalités.

Dans son mot de circonstance, le président national de la CCIS-RDC, Jean-Robert Isifua, a affirmé que, contrairement aux chambres bilatérales et consulaires qui existent déjà en RDC, sa chambre est multilatérale et ouverte au monde.

« La Chambre de Commerce, d’industrie et de Services de la RDC, (CCIS-RDC), n’est pas exclusivement réservée aux congolais. Nous travaillons avec toutes les sociétés quel que soit leurs pays d’origine. La Chambre est ouverte à tous les pays. Tout opérateur économique, d’où il vient, sans tenir compte de ses origines, de langue ou de ne quoi que ce soit, peut adhérer », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « Nous nous sommes réunis pour conjuguer nos efforts, nous soutenir, afin de faire de grandes choses, réaliser de grands projets que nous sommes incapables de réaliser en étant seul. La devise union fait la force n’est plus pour nous un slogan, mais une nécessité. Et là, avec de la communauté, avec l’effort de l’Union, nous allons faire en sorte que l’entrepreneur congolais, l’opérateur économique congolais, puisse progresser et faire perdurer ses activités ».

A en croire Jean-Robert Isifua, outre la multilatéralité, la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la RDC (CCIS-RDC) a pour particularité le fait de travailler avec les micro entreprises afin de les amener à grandir.

« Quelqu’un avait dit que je ne suis pas venu pour les bien portants. Je suis venu plutôt pour les malades. La Chambre dit la même chose. Nous sommes venus pour les structures qui ont des difficultés, qui sont des micros entreprises, des micro entrepreneurs, mais qui sont des personnes solides, sages, honnêtes, qui ont des responsabilités, souvent des mamans qui élèvent leurs enfants avec une activité qui a un chiffre d’affaires mensuel qui tourne autour de 250 à 5000 USD », a-t-il lâché.

Pour Jean-Robert Isifua, une autre spécificité de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la RDC est le fait qu’elle entend développer une forte proximité avec les institutions du pays, en l’occurrence les députés et les sénateurs qui sont des faiseurs des lois.

Plusieurs autres discours ont marqué cette cérémonie, notamment ceux de quelques administrateurs de cette chambre et des chefs d’entreprise qui ont partagé, chacun, son success story, question de s’edifier mutuellement.

Soulignons que la Chambre de Commerce, de l’Industrie et de Services est par sa nature et son objet une association sans but lucratif à caractère économique, industriel et social. Elle est apolitique et aconfessionnelle.

Molimo

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin