Pour comprendre le monde et s'épanouir
Bendele Ekweya Te

Affaire 17 milliards $ pillés en RDC dans le Contrat Chinois : “Les autorités congolaises utilisent l’oublie comme stratégie pour couvrir les négociations opaques” ( ODEP)

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, ce samedi 11 novembre 2023, l’Observatoire de la Dépense Publique ( ODEP) fustige le silence des autorités congolais sur le fameux “Contrat Chinois “, plusieurs mois après les dénonciations de l’IGF et de la société civile sur le déséquilibre criant en termes de gain entre le groupement d’entreprises chinoises ( GEC) et la RDC.

Cette plateforme de la société civile appelle à la vigilance en démontrant comment les autorités congolaises utilisent l’oublie comme stratégie pour couvrir les négociations opaques autour de ce dossier si important.

L’ODEP a ainsi saisi cette occasion pour appeler les congolais à ne pas oublier que 17 milliards de dollars américains ont été pillés par les parties prenantes à ce contrat, chinois, comme congolais.

Il rappelle que 15 ans après la signature de cet accord intervenue en 2008, la partie chinoise est sortie gagnante avec 17 milliards USD, alors que peuple congolais en est perdant avec 350 millions USD seulement investis dans quelques infrastructures du reste surfacturées.

“Depuis les révélations de l’IGF, une commission des experts comprenant même quelques activistes de la société civile s’est mise au travail au palais de la nation et les conclusions des travaux ont été remises au Président de la République. Ensuite, notre Président à la tête d’une énorme délégation comme à ses habitudes s’est rendu en Chine. Il est revenu sans qu’aucun compte ne soit rendu à l’opinion tant nationale qu’internationale.
Après son retour, les négociations se sont ouvertes à Kinshasa toujours localisées au palais de la nation.
Depuis lors c’est le silence et l’opacité totale”, a écrit Florimond Muteba, PCA de l’ODEP.

Et de poursuivre : “Comme dans la culture de la mafia mondiale, c’est l’Omerta, la loi du silence qui profite, d’ailleurs aux criminels du régime passé qui ont de manière ostentatoire blanchi leur butin dans milles réalisations tant à Kinshasa que dans les provinces de la RDC et dans des pays étrangers.
Doit-on croire que le régime compte sur l’oubli pour passer sous silence, les résultats d’une nouvelle arnaque de la décennie qui commence ?”, s’est-il interrogé.

L’ODEP a, par ce communiqué, demontré que, de 1960 à ce jour, la culture de l’oubli a beaucoup contribué à la descente aux enfers de la RDC. Il a enfoncé le pays dans l’obscurantisme et n’a pas permis la construction d’un État réellement démocratique et émergent.

“A quand le procès même pour l’histoire des assassins de Lumumba, de Mulele Pierre et de leurs compagnons ? Le procès pour l’histoire de Mobutu et sa bande pour les crimes économiques et contre l’humanité commis du 9 septembre 1960 au 17 mai 1997 ; les crimes économiques et contre l’humanité de Sieurs Joseph Kabila”, s’interroge l’ODEP.

Molimo

Ci-dessous le communiqué.

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin