Pour comprendre le monde et s'épanouir

Zone économique spéciale de Maluku: Une usine de fabrication des boissons Pepsi va lancer ses activités en mai 2024

Après l’usine de fabrication des carreaux et des faïences, la Zone économique spéciale de Maluku s’apprête à lancer au mois de mai 2024 une usine de fabrication des boissons sucrées de marque Pepsi.

C’est le ministre de l’Industrie, Julien Paluku, qui l’a dit au terme d’une descente effectuée sur terrain ce jeudi 23 novembre 2023 pour inspecter les travaux. Il dit retenir en plus des responsables sur terrain que cette usine va commencer à produire 36 millions de produits par mois.

” J’ai été avec le responsable de Pepsi en RDC qui m’a confirmé qu’en mai 2024, nous allons avoir les premiers produits Pepsi made in Congo. Et il m’a rassuré qu’on va commencer avec la production de 36 millions de produits Pepsi par mois. Vous voyez ce que ça représente comme masse monétaire qu’on devait importer de l’extérieur. Ça va créer des emplois directs et indirects au Congo.  Au Zibambwe ils ont créé 20.000 emplois indirects”, a-t-il déclaré.

Julien Paluku a par ailleurs saisi cette occasion pour s’enquérir des doléances des usines de fabrication des carreaux et faiences qui continuent à subir la concurrence déloyale de mêmes produits importés  frauduleusement de l’Angola via le post frontalier de Lufu.

“J’ai eu des informations que maintenant dans la ville de Kinshasa, on consomme énormément les produits qui viennent de la zone économique spéciale parce qu’ils sont de bonne qualité et permettent aux constructeurs d’aller plus vite. Mais le seul problème est qu’on subit le phénomène dumping. C’est-à-dire l’importation des carreaux et faiences à partir de l’Angola et vendre à moindre coût. Je vais saisir mon collègue du Commerce extérieur, mais également celui des Finances, pour qu’au niveau de la DGDA que l’on puisse frapper toutes les importations frauduleuses à partir de Lufu. Si on ne le fait pas, ça va tuer l’économie locale et les emplois déjà crées”, a-t-il conclu.

Rappelons que selon les estimations, la Zone économique spéciale a, à ce jour, créé plus de 300 emplois. S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Directeur d’Industrialisation de la République Démocratique du Congo (PDI-RDC), la ZES vise entre autres à réduire la facture de l’importation et à promouvoir la production locale.

Feza Kalubi

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin