Pour comprendre le monde et s'épanouir
Bendele Ekweya Te

RDC : “Chérubin Okende s’est donné la mort par suicide”, affirme le PG près la Cour de Cassation

Le procureur général près la Cour de Cassation, Firmin Mvonde Mambu, a affirmé au cours d’un point de presse ce jeudi 29 février 2024 que l’ancien ministre des Transports Chérubin Okende s’est donné la mort par suicide.

Le PG près la Cassation faisait le rapport des enquêtes menées au niveau étatique sur la mort de ce ministre qui se trouvait être aussi député national. Les résultats de ces enquêtes interviennent sep mois après la mort atroce de Chérubin Okende.

Il s’agit là d’un retropedalage car le même procureur général avait déclaré au cours d’une conférence de presse tenue quelques heures après la mort de Chérubin Okende que ce dernier etait tué par balle. Où se trouve finalement la vérité ? Pourquoi avoir attendu tout plus d’un semestre pour relèver qu’il s’agissait d’un suicide ?

Poser une question c’est déjà y répondre dit-on. Pour nombre  d’analystes, ces déclarations du PG Firmin Mvonde jette un discrédit sur la justice congolaise et vient confirmer les propos du président de la République qui a affirmé que cette justice était malade.

Des observateurs avertis pensent que jouer sur le nom de Chérubin Okende qui rendu a des loyaux services à la nation congolaise, c’est le tuer deux fois et cracher sur la mort. On peut tout se permettre sauf ça sur la mémoire d’un mort.

Rappelons que Chérubin Okende  a été retrouvé mort, rempli de sang, abord de sa Jeep sur l’avenue des poids lourds à Kinshasa  le 13 juillet 2023 dans les premières heures de la matinée. Le jour précédent sa mort, il avait été invité à la Cour Constitutionnelle au sujet de la déclaration de ses avoirs au sortir du gouvernement.

Pour faire la lumière sur cette mort mystérieuse, le gouvernement congolais a réquisitionné les experts sud africains et autres  qui devraient travailler sur le dossier. Ce qui est curieux est que le rapport des enquêtes menées par ces experts internationaux n’a jamais été révélé. Pourquoi ? Seules les autorités congolaises le savent.

Alors que l’opinion tant nationale qu’internationale attendait les résultats de ces enquêtes, un rapport attribué à l’ANR a été publié par le Magazine Jeune Afrique alluegant que Chérubin Okende a été tué dans les locaux des services de renseignements. A ce jour, le gouvernement a rejeté l’authenticité de ce rapport sans publié le prétendu vrai.

Il y a comme ça autant d’éléments qui entretiennent le flou autour de la mort de Chérubin Okende. Fustigeant l’attitude de la justice Congolaise, la famille du trepassé s’est retournée vers la justice internationale. Elle en appelle à des enquêtes internationale indépendantes face au bégaiement de la justice congolaise.

Quel que soit la durée de la nuit, le soleil apparaîtra, dit-on.Ce qui est vrai est que tôt ou tard la vérité finira par éclater autour de cette mort aussi injuste que barbare.

Molimo

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin