Pour comprendre le monde et s'épanouir
Bendele Ekweya Te

RDC : Le gouvernement envisage d’élaborer un budget rectificatif suite à l’accroissement des dépenses liées à la guerre à l’Est du pays

Le budget 2024 en RDC a été élaboré dans un contexte qui ne cadre plus avec les réalités actuelles. Ainsi, le gouvernement congolais envisage d’élaborer un budget rectificatif afin de l’arrimer aux données du moment.

C’est le plaidoyer fait par le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, dans son intervention au cours du Conseil des ministres du vendredi 08 mars 2024 où il présentait la santé financière du pays. Il estime que la nécessité d’un budget rectificatif est justifiée notamment par l’accroissement des dépenses liées à la sécurité.

Le ministre des finances a abordé la situation financière du pays en indiquant que le budget de l’État pour l’année 2024 a été élaboré dans un contexte qui ne cadre plus actuellement avec les derniers développements en cours dans le pays, notamment en matière sécuritaire. Cette question sécuritaire justement qui connaît un accroissement particulier du fait de la persistance de l’insécurité à l’Est. Le ministre des finances a eu l’occasion de présenter au gouvernement une série des mesures à prendre notamment l’élaboration prochaine d’un budget rectificatif pour permettre au budget de s’arrimer aux besoins et aux exigences du nouveau contexte”, a-t-il déclaré.

Nicolas Kazadi a par ailleurs indiqué que, parallèlement aux efforts déployés, le gouvernement congolais oeuvre à contenir le niveau de ses dépenses et à accélérer les réformes mises en place afin de stabiliser les indicateurs macroéconomiques.

Rappelons que la Loi des finances 2024 votée par le Parlement en RDC et promulguée par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi le 15 décembre 2023, fixe le budget à 40,986, 0 milliards de francs congolais, 16,6 milliards de dollars américains.

Après son passage à l’Assemblée nationale, le projet de loi des finances 2024 a été voté en seconde lecture au Senat, en équilibre en recettes et en dépenses, à 40.986, 0 milliards CDF, soit un accroissement de 26,3 % par rapport au budget 2023.

Ce budget contient aussi un accroissement de 55,6% des crédits alloués aux investissements et une amélioration de 49,6% par rapport au budget général de 2023 qui était à 35,8%.

Parlant des innovations de cette loi des Finances 2024, le chef du gouvernement congolais Jean-Michel Sama Lukonde avait noté entre autres l’instauration du Budget-programme pour sept ministères pilotes, assorti des projets annuels de performance.

Il s’agit des ministères la Santé publique, hygiène et prévention ; l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique ; les Travaux publics et infrastructures ; l’Agriculture ; Pêche et élevage ; le Développement rural et la Défense nationale.

Molimo

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin