Pour comprendre le monde et s'épanouir
Bendele Ekweya Te

RDC : Le FMI encourage le gouvernement à redoubler d’efforts pour garantir la conclusion de la 6 ème et dernière revue

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a présenté, au cours de la cent vingt huitième réunion ordinaire du Conseil des ministres, présidé par le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekeki, le vendredi 8 mars 2024, les conclusions de la mission préparatoire du staff du Fond Monétaire International (FMI) qui vient de séjourner en RDC.

Au terme de sa mission, a-t-il expliqué, les émissaires du FMI ont encouragé le gouvernement de la République Démocratique du Congo à redoubler d’efforts pour réaliser les recommandations formulées afin de garantir la conclusion satisfaisante de la sixième et dernière revue.

Cette équipe du Département Afrique du Fond Monétaire International en charge de la République Démocratique du Congo, dirigé par Calixte Ahokposi, a séjourné à Kinshasa à partir du 22 février au 28 février 2024, pour une visite technique visant notamment à; faire le point de l’évolution macroéconomique récente, examiner l’exécution du budget 2023 et les perspectives pour 2024, et ensuite évaluer les engagements pris par le gouvernement dans le cadre du programme FEC au terme de la cinquième revue.

Par ailleurs, la mission a salué les efforts réalisés par le gouvernement congolais en terme de gouvernance globale et de mise œuvre des réformes, qui ont permis de conclure à ce jour cinqs revues sur les six au programme dont la fin interviendra le 30 juin 2024.

Au cours de cette même réunion, le ministre des finances a abordé la question relative à la situation économique du pays. Il a indiqué que le contexte de l’élaboration du budget de l’État pour l’année 2024 ne cadre plus actuellement avec les derniers développements en cours du pays, notamment en matière sécuritaire.

Nicolas Kazadi a recommandé ainsi une série d’orientations et décisions pour les dépenses des recettes publiques tout en précisant la volonté du gouvernement qui tient à contenir le niveau de ses dépenses et accélérer les réformes en cours.

Merveille Mukendi

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin