Pour comprendre le monde et s'épanouir
Bendele Ekweya Te

REGIDESO : Sur une facture de 90 millions $, le gouvernement n’a payé que 10 millions $ en 2023 pour l’eau consommée par ses services (DG David Tshilumba)

Malgré les efforts accomplis à ce jour, l’Etat congolais a toujours du mal à honorer ses factures vis-à-vis de la REGIDESO en ce qui concerne l’eau consommée par ses services. En 2023 par exemple, sur une facture de 90 millions USD, l’Etat n’a payé que 10 millions $ à cette société.

C’est le directeur général de la REGIDESO, David Tshilumba Mutombo, qui l’a dit au cours d’une émission accordée à la radio Top Congo, ce 22 mars 2024, à l’occasion de la journée mondiale de l’eau.

Chaque mois, notre facture vis-à-vis de l’Etat congolais est de l’ordre de 8 millions $. Ça nous fait un peu plus de 90 millions $ par année. L’année passée, nous avons reçu du gouvernement Congolais un total de 10 millions $ sur plus de 90 millions $. Nous disons d’abord merci parce que c’est un grand changement par rapport aux années antérieures.  Mais on ne peut pas espérer qu’une compagnie de l’État aille de l’avant quand l’État lui-même ne paye pas ses propres consommations. En fait, l’État tue l’État dans ces conditions, l’État tue sa propre compagnie. Il faut que les choses changent. La  culture des ayants droit où les pauvres payent la facture pour les riches doit cesser”, a-t-il plaidé.

David Tshilumba indique cependant
que sa société a signé l’année passée un contrat de performance avec le gouvernement congolais pour que ce dernier puisse payer chaque mois 4 millions $ en raison de 2 millions $ de la consommation échue et 2 millions $ pour le compte des arrièrés. Il regrette cependant que ce contrat ne soit pas encore d’application à ce jour.

Nous espérons que cette année, le gouvernement fera mieux. Pour ce, nous avons signé un contrat de performance depuis le mois d’octobre de l’année dernière pour que le gouvernement s’engage à nous payer 2 millions $ sur sa consommation actuelle par mois sur une  facture de 9 millions, mais aussi 2 millions $ comme arriéré des factures précédentes. À ce jour, on a pas encore reçu un seul paiement. Je crois qu’on y arrivera“, a-t-il affirmé sur un brin d’optimisme.

Pour réduire la dépendance de la REGIDESO vis-à-vis de l’État congolais, le DG David Tshilumba annonce que sa société compte diversifier ses revenus en investissant dans la fabrication des tuyaux. Elle a déjà même acquis un espace à la zone économique spéciale de Maluku où ces tuyaux seront fabriqués, a-t-il souligné.

L’occasion faisant le larron, le DG Tshilumba a aussi annoncé les travaux achevés de la révision de la structure des prix qui n’attendent qu’un arrêté interministériel soit signé et publié par les ministères impliqués au sein du gouvernement. À l’en croire, actuellement la REGIDESO vend de l’eau à 85 centime par mètre cube en lieu et place de 1,1$.

Parlant de la qualité de l’éau que la REGIDESO offre à la population congolaise, le DG Tshilumba a rassuré qu’elle est de bonne qualité avec un équilibre minéral meilleur que celui des eaux en bouteille vendues à Kinshasa.

Il a cependant reconnu que la corrosion de la tuyauterie dans certains coins du pays, favorisée par la vétusté, fait parfois que l’éau qui est bien traitée au départ soit rougeâtre au robinet. Le DG David Tshilumba dit ainsi compter  sur son équipe de maintenance pour que la situation soit améliorée.

Une autre problématique majeure évoquée au cours de cette émission est celle de l’eau volée. Selon le DG de la REGIDESO, sa brigade anti-fraude a récemment déniché plusieurs grands Immeubles de Kinshasa et des grandes boulangeries de la place qui volent de l’eau de sa société depuis des bons moments.

Avant de clore son propos, il a réaffirmé la détermination de sa direction générale d’offrir de l’eau potable à la population congolaise dans toutes les 26 provinces du pays. Il a aussi tenu à saluer le travail remarquable qu’abat le personnel de la REGIDESO dans des conditions parfois difficiles.

Au nombre de ses réalisations au profit des agents, il dit s’être battu pour que les pensionnés inscrits à la CNSS puissent commencer à toucher les fruits de leur cotisation sociale et pour le respect du SMIG en ce qui concerne le salaire des agents en activité. Le DG David Tshilumba Mutombo dit avoir augmenté le salaire des agents de la REGIDESO par deux fois et que désormais chaque moi, plus de 2 milliards de francs congolais sont versées dans la masse salariale de la société.

Molimo

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin