Pour comprendre le monde et s'épanouir
Bendele Ekweya Te

Désengorgement de la prison centrale de Makala : Le PG près la Cour de Cassation libére un premier lot de 67 prisonniers

Le procureur général près la Cour de Cassation, Firmin Mvonde Mambu a procédé, ce jeudi 28 mars 2024, à la libération de 67 prisonniers de la prison centrale de Makala. Cette libération rentre dans le cadre de la décision prise par le gouvernement de désengorger cette maison carcérale construite en 1957 pour 15.000 prisonniers et  qui héberge actuellement 15.000 détenus.

Nous avons 67 personnes qui doivent quitter la prison aujourd’hui. La Commission qui travaille sur le dossier de désengorgement de cette prison n’a commencé le travail qu’hier. Ça ne va pas s’arrêter à ces 67 détenus car nous n’avons pas encore fini avec les juridictions de la Gombe. Ceux arrêtés par les tribunaux de Matete, N’djili, Kinkole viendront juste après “, a déclaré le PG Firmin.

Rappelons que cette libération fait suite aux instructions données lors du dernier conseil des ministres à la ministre d’État de la Justice, Rose Mutombo, par le président de la République, de collaborer étroitement avec le Conseil Supérieur de la Magistrature pour décourager les arrestations intempestives des magistrats du parquet, même pour des faits mineurs, et pour remédier au non-respect des délais dans l’instruction des dossiers par les cours et tribunaux.

Le tout, dans l’objectif de lutter contre la surpopulation carcérale due à un nombre élevé des détenus en attente de jugement et de ceux dont les procès ont été abandonnés par les juridictions en charge de leurs affaires.

C’est dans ce cadre que le premier président de la Cour de Cassation, Elie Ndomba Kabeya, a tenu
une séance de travail le lundi 25 mars 2024 à la prison centrale de Makala, avec les chefs de juridictions et des greffiers, en présence du vice-ministre de la Justice.

Il a, au terme de cette réunion, annoncé la libération de tous les détenus qui n’ont pas des dossiers effectifs et qui sont en détention de manière arbitraire, ainsi que la mise en place d’une commission qui va travailler là dessus. Le premier président de la Cour de Cassation a aussi annoncé le transfèrement de certains prisonniers vers d’autres maisons carcérales du pays.

ML

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin