Pour comprendre le monde et s'épanouir

RDC : Le procureur général près la Cour de cassation ordonne l’ouverture d’une information judiciaire à charge du Cardinal Fridolin Ambongo

Le procureur près la Cour de cassation, Firmin Mvonde Mambu ordonne une information judiciaire contre le Cardinal Fridolin Ambongo. C’est ce que révèle une correspondance du procureur Firmin Mvonde du samedi 27 avril 2024 adressée au procureur général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete.

En concerne de cette lettre, l’archevêque métropolitain de Kinshasa, Fridolin Ambongo est reproché de “comportement séditieux entraînant faits infractionnels”.

In concreto, le procureur près la Cour de cassation fustige les propos séditieux ténus par Fridolin Ambongo durant ses points de presse, interviews, à l’en croire, en une période où le pays est en proie à l’activisme d’une agression orchestrée par M23 dans l’Est, visent à décourager les militaires des FARDC au front.

“Depuis belle lurette, il s’observe dans les comportements de Monseigneur Fridolin Ambongo, Archevêque Catholique Métropolitain de l’Archidiocèse de Kinshasa, au moment où le pays fait face à la guerre dans sa partie orientale. Une constance des propos séditieux ténus lors des points de presse, interviews et autres sermons, de nature à décourager les militaires des Forces Armées de la République qui combattent au front, mais aussi incitatifs à la maltraitance par les rebelles et autres envahisseurs des populations locales déjà meurtries par autant d’années de déstabilisation”, lit-on en tête dudit communiqué.

Abondant dans le même sens, M. Firmin Mvonde Mambu a également fait mention du déclinement de son invitation par le prélat catholique pour un échange à son office en date du 25 avril 2024.

“Invité à mon office par ma lettre n°1735/D.037/2079/PGCCAS/SEC/2024 du 22 avril 2024 qui lui fût réceptionnée à son centre de résidence par les services du secrétariat de l’Archidiocèse de Kinshasa pour un échange en date du 25 avril 2024 autour de certains dossiers en instruction à mon office, Monseigneur le Cardinal Fridolin Ambongo a décliné l’invitation.“, déplore le procureur Firmin Mvonde Mambu.

Au regard de ces “comportements qui s’analysent en faits infractionnels envers la patrie”, le procureur s’est trouvé sur une bonne pente d’ordonner une “information judiciaire” contre le Cardinal Fridolin Ambongo pour propagation de faux bruits et autres incitations des populations à la révolte.

“Devant l’évidence de ces comportements qui s’analysent en faits infractionnels envers et contre la Patrie, son peuple et ses dirigeants et qui mettent à mal les lois de la République, je vous ordonne d’ouvrir une information judiciaire à charge du prélat susvisé qui violente délibérément les consciences et semble trouver un plaisir à travers ces faux bruits et autres incitations des populations à la révolte contre les institutions établies et aux attentats contre les vies humaines.“, indique le procureur Firmin Mvonde dans cette lettre.

Youss Shukrani

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin