Pour comprendre le monde et s'épanouir

Affaire poursuite du cardinal Fridolin Ambongo : La CENCO rassure que le dossier est traité de manière responsable avec les autorités compétentes

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo ( CENCO) rassure que le dossier de l’information judiciaire à charge du cardinal Fridolin Ambongo est traité de manière responsable avec les autorités compétentes, dans le respect des textes légaux du pays, y compris l’accord cadre entre la RDC et le Saint-Siège.

Elle l’a dit dans un communiqué parvenu à notre rédaction ce mardi 30 mai 2024. La CENCO précise par le même canal que l’archevêque de Kinshasa, Fridolin Ambongo, n’a jamais refusé de répondre à l’invitation du procureur général, ni manqué de considération à l’égard de la justice congolaise.

L’invitation lui adressée par le procureur général est arrivée durant son absence. Pour la CENCO, le cardinal a séjourné à l’étranger entre le 23 et le 26 avril, période où la lettre du PG est réceptionnée.

Rappelons que dans une correspondance dont la copie suscite une vive polémique sur les réseaux sociaux actuellement, le procureur général près la Cour de Cassation a ordonné au procureur général près la Cour d’Appel de Kinshasa/ Matete d’ouvrir une information judiciaire à charge du cardinal Fridolin Ambongo pour propos séditieux et pour n’avoir pas répondu à son invitation.

Le PG estime que les propos tenus par le cardinal au sujet de la guerre à l’Est de la RDC lors des points de presse, sermon et interviews sont constitutifs des infractions de faux bruits et incitations des populations à la révolte contre les institutions établies.

Il pense que ces déclarations sont de nature à décourager les militaires des forces armées de la RDC au front, mais aussi à inciter à la maltraitance des populations locales par les rebelles et autres envahisseurs.

ML

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin