Pour comprendre le monde et s'épanouir

RDC : Le gouvernement condamne la récente attaque des ADF ayant fait 41 morts au Nord-Kivu

À travers un communiqué publié ce lundi 10 juin, dont une copie est parvenue à la Rédaction de DROIT ET FINANCES.CD, le gouvernement congolais a condamné l’attaque perpétrée par les rebelles des ADF le week-end dernier dans les localités de Masala, Mahihi et Keme, dans la province du Nord-Kivu, dans la partie Est de la République démocratique du Congo.

Dans le même document, le gouvernement congolais indique que cette attaque a coûté la vie à au moins 41 personnes, causant également plusieurs blessés.

« Le gouvernement de la République condamne l’incursion, en date du 07 juin 2024, des éléments terroristes ADF, dans les localités de Masala, de Mahihi et de Keme en territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu. Au total, 41 personnes ont perdu la vie et 9 autres personnes ont été blessées. En outre, plusieurs dégâts matériels ont été répertoriés », a-t-on lu dans ce document.

Le gouvernement congolais qui qualifie ces tueries d’un acte inhumain, affirme que plusieurs des éléments des ADF ont été neutralisés, et il y a eu également la libération d’un bon nombre d’otages civils, au cours des opérations ciblées menées par les forces loyalistes.

Cependant, Kinshasa se dit déterminé à poursuivre sans relâche les opérations de traque de tous les rebelles qui continuent à opérer à l’Est du pays.

Quant aux victimes de cette attaque, le gouvernement congolais assure leur prise en charge dans des structures sanitaires adéquates.

Merveille Mukendi

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin