Pour comprendre le monde et s'épanouir

RDC : Le Gouvernement Suminwa pour la diversification et la compétitivité de l’économie nationale

La nouvelle équipe du Gouvernement de la République Démocratique du Congo compte tabler sur la construction d’une économie diversifiée et compétitive comme l’un des grands piliers de son programme d’actions pour les cinq prochaines années, présenté et adopté à l’Assemblée Nationale ce mardi 11 Juin 2024.

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka l’a expliqué lors de son speech devant les députés nationaux. D’après la nouvelle cheffe du Gouvernement congolais, les efforts de stabilisation du cadre macroéconomique du pays déployés durant le premier quinquennat n’ont pas suffisamment facilité la création d’emplois , ni garanti la protection du pouvoir d’achat face à une démographie galopante. De ce fait, ce secteur revêt un caractère prioritaire en vue de créer plus d’emplois et de protéger le pouvoir d’achat des ménages.

Sous ce même angle de vue, la nouvelle Cheffe de l’exécutif national a souligné l’apport sine qua non des actions à mener dans ce secteur pour la résolution des problèmes majeurs de la population.

Dans le même temps, les fruits de la croissance économique et tous les efforts de redistribution ont été réduits par de faibles revenus, l’envolée des prix mondiaux et la dépréciations de la monnaie nationale. C’est compte tenu de ce constat que le Gouvernement que je dirige a fait le choix de mettre en œuvre une politique claire de lutte contre la cherté de la vie visant à atténuer les effets des chocs internes et externes sur les prix intérieurs, tels que les chocs sur le coût d’importation des biens, sur l’offre des biens alimentaires et sur le coût de l’énergie observés à la suite notamment de la guerre russo-ukrainienne, ainsi que les chocs liés à la situation sécuritaire du pays” a laissé entendre la Première Ministre.

En vue d’atterrir à des réalisations palpables, le Gouvernement Suminwa a axé ses actions dans ce secteur en deux volets dont la stabilisation du cadre macroéconomique, d’une part, par la mobilisation de ses partenaires financiers et orienter son action économique pour mettre le pays dans une trajectoire émergente et mieux redistribuer les fruits de la croissance économique ; et la poursuite de la transformation structurelle de notre économie, d’autre part.

Selon la Première Ministre, ce deuxième volet vise principalement la diversification de l’économie tout en relevant le défi de la dépendance excessive vis-à-vis des ressources naturelles qui nécessite une approche holistique. Il permettra, par ailleurs, aux ressources publiques, dominées actuellement par le secteur minier, d’être orientées vers les secteurs agricole, industriel et touristique, tout en tirant parti de la riche biodiversité de la RDC.

Il sied de noter que le programme d’action du nouveau Gouvernement de la RDC a été adopté par les élus du peuple, donnant ainsi lieu à l’investiture de la nouvelle équipe dirigeante, cinq mois après le début du second mandat du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Stanislas Ntantu

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin