Pour comprendre le monde et s'épanouir

EXETAT 2024 : La première ministre Judith Suminwa a lancé les épreuves de la session ordinaire ce lundi au lycée Shaumba

Accompagnée de la ministre de l’État, ministre de l’Éducation nationale et  nouvelle citoyenneté, la première ministre Judith Suminwa a lancé officiellement, ce lundi 24 juin 2024, les épreuves de la session ordinaire de l’Examen d’État ( EXÉTAT 2024), au Lycée Mgr Shaumba, à Kinshasa.

Prononçant un bref discours à cette occasion, la cheffe du gouvernement a rassuré que toutes les dispositions ont été prises au niveau Étatique pour que tous les élèves finalistes à travers le pays puissent participer à ces épreuves.

Il y a impératif que tout soit mis en oeuvre pour que tous les enfants qui sont finalistes au niveau de l’étendue du territoire national puissent participer à cet examen d’État. Et pour cela, nous souhaitons qu’ils y puissent tous en pleine sérénité, particulièrement tous ceux qui sont dans les zones en conflit. Nous avons pu faire du mieux que nous pouvons pour la province du Nord-Kivu et j’espère pour tous les enfants finalistes que cette session se passera dans les meilleures conditions “, a déclaré Judith Suminwa.

Dans son mot, la ministre d’État, ministre de l’Éducation nationale et nouvelle citoyenneté, Raïssa Malu, a appelé les élèves à la discipline, avant de remercier le gouvernement pour avoir pris en charge les frais de participation des finalistes de toute la province du Nord-Kivu.

Pour tous les participants à l’examen d’État, nous soulignons l’importance de la sérénité et du respect des normes. Cela comprend le port de l’uniforme officielle, de la carte d’élève et du macaron d’accès au centre. A tous les finalistes, je souhaite le meilleur. Que votre travail acharné et votre détermination vous mène vers le succès. Bonne chance à tous “, a-t-elle lancé.

La ministre Raïssa Malu a par ailleurs saisi cette occasion pour pour appeler les organisateurs de cette session de l’EXETAT au sens de responsabilité. Elle a demandé en outre aux inspecteurs provinciaux de faire parvenir à temps les copies des examens au centre national de correction.

Il est aussi cruciale que l’ensemble de la communauté éducative agisse de manière responsable pour éviter toute forme de fraude et de tricherie. Ces pratiques nuisent à l’avenir de nos enfants et à l’intégrité de notre système éducatif. Enfin je lance un appel aux inspecteurs principaux provinciaux pour qu’ils veillent à ce que les copies des examens soient transmis au centre national de correction dans le délai imparti compte tenu de l’ampleur du travail de correction à effectuer “, a souligné la ministre de l’Éducation nationale.

En ce qui concerne les statistiriques, la ministre Raïssa Malu a affirmé que 962.887 candidats du cycle long, dont environ 42% de filles, et 5.417 candidats du cycle court, dont 18,5% de filles, participent à cette session de l’Examen d’État.

Prenant la parole au nom de toute l’administration, l’inspecteur générale de l’Education nationale, Jacques Odia Musungay, a rassuré qu’après les quatre jours d’épreuves, la correction des copies démarrent le 1 er juillet prochain. Il a affirmé que la publication des résultats de l’EXETAT 2024 va commencer à intervenir à partir du 20 juillet prochain.

ML

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin