Pour comprendre le monde et s'épanouir

RDC – Ministère de l’Economie : Vital Kamerhe a licencié abusivement plus de 500 experts du CPCE en les remplaçant par ses proches ( ODEP)

Dans le cadre de la boite e-mail et du numéro de téléphone verts mis en place pour faciliter les dénonciations des actes de mauvaise gouvernance, l’Observatoire de la Dépense Publique ( ODEP) , en collaboration avec la Synergie des organisations syndicales et sociales, a reçu une alerte qui, vérification faite, s’est avérée vraie.

Il s’agit d’une dénonciation concernant Vital Kamerhe qui, selon le communiqué des ces organisations de la société civile parvenu à notre rédaction, “a laissé un gros cadavre dans les tiroirs du ministère de l’Economie nationale”.

L’ODEP et la Synergie des organisations syndicales et sociales rapportent que ce dossier concerne la situation du personnel du Cadre Permanent de Concertation Économique ( CPCE), un service du ministère de l’Economie nationale créé par le décret présidentiel du 23 février 2001.

Ces structures affirment que par ses Arrêtés numéros 25, 26, 27, 28 et 29 du 03 novembre 2023, Vital Kamerhe a procédé à la nomination du nouveau personnel du CPCE en jetant dans la rue plus de 500 anciens agents sans aucune notification.

Le communiqué souligne par ailleurs que ces experts limogés abusivement alors qu’ils ont été régulièrement recrutés acccusent aujourd’hui plus de 5 mois d’impaiement de leurs salaires.

A la place de ces plus de 500 experts, Vital Kamerhe a recruté les militants de son parti UNC, des membres de sa famille et autres proches, consacrant ainsi des pratiques de clientélisme et de népotisme qui règnent au sein de la classe politique congolaise régnante. Les Arrêtés numéro 25, 26, 27, 28 et 29 du 03 novembre violent les textes réglementaires qui organisent le CPCE, ainsi que les statuts des agents de l’État “, martèle le communiqué signé conjointement par le professeur Florimond Muteba, PCA de l’ODEP, et Jean Bosco Puna, porte-parole de la Synergie.

Forts de ces constats, l’ODEP et la Synergies des organisations syndicales et sociales exigent l’annulation des arrêtés numéros 25, 26, 27, 28 et 29 du 03 novembre 2023 par le nouveau ministre de l’Economie.

Ils exigent aussi le retour sans conditions des agents licenciés abusivement et privés de leurs salaires par Vital Kamerhe, ainsi qu’un audit du Cadre Permanence de Concertation Économique.

Placé sous la supervision du ministère ayant l’Economie dans ses attributions, le Cadre Permanence de Concertation Économique est une structure de dialogue entre le pouvoir public, le secteur privé et la société civile.

Il a été institué par le Décret présidentiel numéro 008/01 du 23 février 2001, conformément à la décision prise par le Conseil des ministres lors de ses réunions des 10 et 11 novembre 2000 relative à l’instauration d’un cadre de concertation permanent entre le gouvernement et les opérateurs économiques.

Ci-dessous le communiqué et les arrêtés.

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin