Pour comprendre le monde et s'épanouir

RDC : La Gecamines s’oppose à la cession des parts de Chemaf SA et de ses filiales

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, la Gecamines SA dit avoir appris le 27 juin dernier, par voie de presse, l’annonce d’un accord visant à ceder Chemaf Resources Limited (CRL) et ses filiales dont certains droits sur des actifs lui appartennant.

Au terme de la réunion de son Conseil d’administration tenue le 28 juin, la Gecamines s’est opposée à l’unanimité à cette opération initiée par Chemaf Ressources Limited ( CRL) visant à ceder ses parts et celles de ses filiales.

Elle souligne que cet accord est une violation flagrante des accords qui la lient à Chemaf SA. Elle dénonce ainsi ce qu’elle qualifie de “stratégie du fait accompli”.

Sur instruction de son  Conseil d’administration, Gecamines SA a par ailleurs rappelé que Chemaf SA n’est qu’un amodiataire des actifs concernés.  En tant qu’amodiant et propriétaire, souligne le communiqué, la Gecamines SA bénéficie d’un droit d’information préalable et, plus fondamentalement, d’un droit d’agrément en cas de changement de contrôle direct ou indirect.

“La Gecamines SA est fondée de rejeter l’opération projetée si elle n’est pas dans son intérêt. Elle entend poursuivre l’examen des manquements nombreux, répétés et notifiés, depuis maintenant plaisir mois, susceptibles d’être retenus à l’encontre de Chemaf SA,  ainsi que les conséquences devant être tirées quant au maintien de ces amodiations “, conclut le communiqué.

Soulignons que Chemaf Resources Ltd compte ceder ses parts et celles de ses filiales à la société chinoise Norin Mining Ltd. Cette opération est soutenue par Transfigura.

Il sied de rappeler que Chemaf loue le permis pour son projet phare Mutoshi et qu’il est à la recherche d’un acheteur depuis des mois.

Il faut aussi souligner que les prix du cobalt lui a causé beaucoup de difficultés à terminer des projets clés, y compris Mutoshi.

La société a déclaré jeudi qu’elle avait accepté une vente à Norin Mining. Chose qui lui permettrait de régler les emprunts et obligations envers les créanciers.

Trafigura a organisé un prêt de 600 millions de dollars pour Chemaf en 2022 pour financer le développement de Mutoshi et la mise à niveau de son fonctionnement existant sur le cuivre et le cobalt Etoile.

Molimo

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin