Pour comprendre le monde et s'épanouir
Bendele Ekweya Te

78 ème Assemblée générale de l’ONU : Félix Tshisekedi plaide pour le début du retrait de la Monusco du sol congolais à décembre 2023

Dans son discours, ce mercredi 20 septembre 2023, à la tribune de  la 78 ème Assemblée générale des Nations-Unies, le président congolais Felix-Antoine Tshisekedi a plaidé pour le début du retrait progressif de la Monusco de la RDC, à partir du mois de décembre 2023. Il affirme que son gouvernement a déjà saisi par écrit le Conseil de sécurité de l’ONU pour ramener le début de ce retrait de décembre 2024 à décembre 2023.

“En ma qualité de garant Constituonnel de l’intégrité territoriale, de la souveraineté et de l’indépendance de mon pays, de la bonne tenue de notre nation, ainsi que du bien-être de mes concitoyens, j’ai instruit le  gouvernement de la République d’entamer des discussions avec les autorités onusiennes pour un retrait accélèré de la Monusco de la RDC, en ramenant le début de ce retrait progressif de décembre 2024 à décembre 2023”, a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : ” Il est donc illusoire et contre productif de continuer à s’accrocher au maintien de la Monusco pour restaurer la paix en RDC et stabiliser celle-ci. L’accélération du retrait de la Monusco devient une nécessité impérieuse pour apaiser les tensions entre cette dernière et nos concitoyens. Il est temps pour mon pays d’explorer des nouveaux mécanismes de collaboration stratégique avec les Nations-Unies davantage en phase avec nos réalités actuelles”.

Pour le Président Félix Tshisekedi, il est à déplorer que les missions de maintien de la paix déployées sous toutes les formes en RDC depuis 25 ans n’aient pas réussi à faire face aux rébellions et conflits armés qui déchirent le pays et la région des grands Lacs, ni à protéger les populations civiles.

Tout en déclarant toute la reconnaissance de son pays envers la communauté internationale et les Nations-Unies Unies pour leur soutien et leur partenariat, le Président Tshisekedi estime qu’il est temps pour la RDC de prendre pleinement son destin en main et de devenir le principal acteur de sa propre stabilité.

Rappelons que le retrait progressif et échelonné de la Monusco du sol congolais a été annoncé depuis 2018. C’est en 2021 qu’un plan de transition a été adopté qui projetait le début de ce retrait en décembre 2024.

Molimo

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin