Pour comprendre le monde et s'épanouir

Kinshasa : Un bus TRANSCO brûlé à Masina/Pascal, la direction générale dénonce un “acte de sabotage orchestré par des individus appartenant à l’opposition”

Un bus TRANSCO a pris feu mystérieusement ce dimanche 7 janvier 2024, aux environ de 20 h, à Masina/Pascal, dans le district de la Tshangu, dans la partie Est de Kinshasa, capitale de la RDC.

La cellule de communication de cet établissement public rapporte dans une dépêche parvenue à notre rédaction que ce bus, affecté au réseau interurbain, provenait de Masimanimba, dans la province du Kwilu. En attendant la fin des embouteillages pour prendre la direction de l’entrepôt, ce bus avait stationné précisément à l’arrêt École, après avoir déchargé passagers et marchandises.

Selon le chef d’agence TRANSCO Masimanimba et Kasai cité dans la dépêche, tous les agents sur place ont été surpris de constater la montée du feu dont l’origine est demeurée un mystère avant de détecter quelques indices permettant provisoirement de reconstituer les faits.

Pour la Cellcom TRANSCO, il s’agit sans nul doute ” d’un acte de sabotage orchestré par un groupe d’individus dangereux appartenant à un mouvement politique de l’opposition “. Un suspect est aux arrêts en attendant la poursuite des enquêtes.

” Ces individus, du reste bien identifiés et connus de la Police, s’attaquent régulièrement aux bus TRANSCO. Un suspect est aux arrêts. Entre temps, la Police et les membres de la sécurité interne de TRANSCO sont à pied d’oeuvre pour appréhender les auteurs de cet acte barbare”, indique la dépêche.

Le directeur général de TRANSCO, le bâtonnier Cyprien Mbere Moba, se dit pour sa part foncièrement indigné par cet acte et annonce des actions policières et judiciaires rapides et efficaces afin ” de mettre fin à l’activisme des personnes qui empêchent TRANSCO de remplir la mission qui est sienne,  celle de service la population.

Rappelons qu’il s’observe actuellement à Kinshasa, comme en provinces, quelques tentatives de manifestations de rue en contestation des résultats des élections du 20 décembre 2023. Et, comme on peut le constater, les bus TRANSCO sont le plus souvent pris cible dans ce genre de manifestations.

Un comportement anti-social et incivique qui est absolument à décourager au regard des sommes importantes que le gouvernement débourse pour acquérir ces bus. C’est ainsi que des voix s’élèvent pour exiger que cet acte de vandalisme dont a été victime un bus TRANSCO ne reste pas impuni.

Molimo

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin